The World of Naruto

The World of Naruto

Scantrad et Japflap

Introduction

Le terme "ScanTrad" est une contraction des verbes "Scanner" et "Traduire". Né dans le début des années 2000 avec l'essor d'Internet, le Scantrad a fait sa place dans le milieu des fans de Mangas qui n'avaient (soi disant) pas les moyens d'acheter les livres en boutique, et se plaignaient également de la lenteur de parution de leurs séries préférées en France qui accusait à l'époque un retard de plusieurs années. Ainsi, avec l'avènement de l'ère informatique, les fans les plus acharnés se sont procurés un bon scanner, et ont commencé à scanner les pages des magasines japonais pour les publier sur le web. Il ne faudra pas longtemps pour que les plus impatients d'entre eux demandent des traductions de ces pages pour découvrir en avant-première la suite de l'histoire d'un manga.

Par la suite, les éditions françaises officielles étant largement critiquées par des fans écoeurés par la qualité médiocre de certaines traductions et du format papier en général, ils ont commencé (les fans) à se rassembler en petits groupes motivés pour nettoyer les pages brutes scannées afin de les rendre jolies, et de poser leur traduction dessus. C'est le succès garanti pour le scantrad qui n'a fait qu'augmenter ces dernières années.

Il faut savoir que c'est une minorité de fans qui accède au scantrad, la grande majorité préférant suivre les éditions françaises officielles qui ont entretemps augmenté la qualité de leur travail, et réduit le délai de parution avec le Japon. Il ne reste plus que la qualité de la traduction (et le prix)... les puristes préfèrent le scantrad pour le respect de l'oeuvre original avec les termes japonais, les autres s'en fiche un peu, lisant l'un ou l'autre en fonction de leur budget.

(il)légalité

Bien entendu, le Scantrad est illégal, tout aussi bénévole et gratuit qu'il soit. En effet, tout manga est soumis à des droits d'auteurs détenus par des maisons d'éditions japonaises (qui paient les auteurs) et leurs partenaires mondiaux. Par exemple, la maison d'édition japonaise Shueisha (pour Naruto entre autre) est partenaire avec la maison d'édition Internationnale VIZ, elle-même partenaire avec les éditions Kana en France et Belgique. La parution française des mangas n'ayant plus que quelques mois de retard sur la parution japonaise, les maisons d'éditions ont commencé à considérer le scantrad comme une menace financière, et bien que toléré jusque là, il est désormais dans leur colimateur.

- Scanner un magasine (japonais ou français) pour le distribuer gratuitement ou non sur le net, encore plus si les fichiers paraissent avant la sortie papier officielle, c'est illégal.

- Modifier un scan équivaut à modifier l'oeuvre, et sans l'autorisation des maisons d'éditions, c'est illégal.

- Traduire textuellement une oeuvre sans l'autorisation de son auteur ou des maisons d'éditions, c'est illégal.

- Proposer au téléchargement des fichers de scantrad d'une série licenciée ou non, en France ou ailleurs, c'est illégal.

Pour toutes ces raisons, et pour le manque à gagner évident des maisons d'éditions et des auteurs, le scantrad est illégal, et la chasse est ouverte pour réduire au maximum cette activité, ce qui ne manque pas de mettre en colère toute une communauté de fans souvent jeune et se croyant à l'abri des lois... mais la loi c'est la loi, malheureusement.

Japflap

Japflap n'a pas échappé à la règle. Après de nombreuses années de scantrad en haute qualité, en avril 2011 et après 6 ans de succès international, les maisons d'éditions ont menacé de nous poursuivre en justice pour notre activité illégale. Nous faisions un travail de qualité, nous respections au maximum l'oeuvre et son auteur, nous respections au maximum les maisons d'éditions en encourangeant nos lecteurs à acheter le manga, et en supprimant rapidement nos fichiers disponibles au téléchargement... mais il n'y a aucune raison que Japflap échappe à la règle et au lois malgré notre bonne foi, nous avons dû nous résigner.

Bien entendu, j'ai contacté KANA et VIZ pour essayer d'obtenir des informations, particulièrement sur les coûts (exhorbitants) pour respecter les droits d'auteur, mais je n'ai jamais eu de réponse en retour, jamais.

Japflap est mort, vive The World of Naruto ! Heureusement, le site est lui encore toléré par ces maisons d'éditions puisqu'il ne propose plus de scantrad, Japflap continue donc de vivre à travers ce site en essayant de proposer de la qualité et du respect.

Page créée le 07/05/2012, mise à jour le .